A Burning Hell of a Day : le trailer !

Vous rappelez-vous que je suis allé faire un tour à Berlin ? OK, sans doute pas… mais des fois que ce soit le cas, vous vous doutez sans doute que j’avais hâte de vous montrer à quoi peut ressembler ce film que l’on a tourné avec Cyrielle Thelot sur le « World Record Tour »  des Burning Hell ! En voici un premier aperçu :

Evidemment, il va y avoir quelques autres images dans les mois à venir… Abonnez -vous à la mailing list et suivez ma page facebook pour être tenu au courant de la sortie du film !

A burning hell of a night!

Ça doit bien faire quelques mois que je dis à qui veut l’entendre que je me sens… fatigué. Ce sentiment que le travail n’arrête jamais, même quand je ne suis pas en train de shooter à proprement parler. Mais il y a quand même une partie de ce boulot qui n’est que pur plaisir !

burning hell screening

L’été dernier, je suis parti en (très très très très courte) tournée avec les Burning Hell ! Cyrielle (seconde caméra et montage) et moi avions cru que nous en aurions terminé avec le film dès la fin de l’été… mais c’était un job spontané : la vraie vie (comprendre : les jobs payés) a vite repris le dessus et il a fallu attendre février pour que l’on puisse s’y remettre !

La semaine dernière – le 7 mai – a eu lieu la première présentation mondiale d’A Burning Hell of a Day à Berlin ! Cyrielle et Antoine (Grasset – étalonnage) ont allongé un incroyable taf ! Il s’agit toujours d’une version « production », ce qui laisse entendre qu’il nous reste encore quelques trucs à caler avant de pouvoir le distribuer (et il nous faut encore trouver « comment ») mais cette soirée était la plus chouette que j’aie pu avoir depuis des mois !

Le film a été reçu au-delà de nos espérances ! Les gens ont apprécié le film. Vraiment. OK, ça sonne un peu « frime » (et ça en a le goût) mais j’ai réalisé une chose : j’avais besoin de ce genre de « remerciement-écrit-en-néons-multicolores » ou que sais-je… Parce que, voilà : quand vous êtes freelance, ces occasions sont bien rares. Vous tâchez de garder le rythme d’une commande à l’autre, puis jusqu’à la suivante… ça n’arrête jamais vraiment.

Je me suis donc rendus quelques jours à Berlin, j’ai vu les Burning Hell au Grüner Salon (quel concert !) et je suis rentré gentiment à Paris. Pour travailler.

Le film n’est pas encore visible, mais voici déjà quelques photos de la soirée à Berlin.