Meeting Picture Editors.

Deuxième jour à New-York. Evidemment, je me réveille dès 6h du mat’ grâce au décalage horaire, mais j’arrive à me forcer jusque 7h.

nyc epistrophy

Petit déj’ au Black Parlor, près de Bedford Av., puis préparatifs. Trouver une brosse à dent, puis retrouver ses contacts. Du côté de Flatiron district, Alden, qui m’avait fait photographier Frédéric Oudéa quand il travaillait pour Institutional Investor Magazine. Puis la « Picture Editor » et l' »Art Director » du même magazine, à deux pas, sur Union Square. On me donne un contact chez Forbes, j’appellerai demain. En attendant, j’enchaîne sur China Town ou presque, du côté d’Orchard Str. et Grand Str., à la galerie Michali où je retrouve Julien & Joanna dont j’avais photographié le mariage il y a deux ans. Puis café (ci-dessus, l’Epistrophy, sur Mott Street, sous Spring Str.) avant l’interview très cool d’un type très cool en compagnie de Clémentine, histoire de lancer l’un des sujets photo que j’ai en poche.

Alors forcément, là, à 1h du mat’, après e-mails & récapitulatif, je suis tout de même un peu fatigué. Et demain ? Téléphone & rencontres… Ce séjour commence bien. Mais faudrait que je pense à faire un musée.

New-York. Voilà.

Bam, rêve de gosse et projets d’adulte : me voici à New-York.

nyc subway

Arrivée ce matin à 10h à JFK, taxi vers le borrough de Williamsburg. Acheter un prepaid phone, passer quelques coups de fil, retrouver Clémentine du côté de Manhattan, marcher le long de la Fifth Avenue, découvrir Adorama… Il est 10:44 pm ici, 3h44 du matin en France… je suis ailleurs, comme un gosse. Un peu de mal à calculer le décalage.

Cannes 2009 : The Silent Army (Wit Licht)

Cette année, j’ai vraiment pris plus de photos que d’habitude, à Cannes… je n’ai pas encore tout édité. Ce soir, l’équipe de Wit Licht (The Silent Army), film présenté dans la sélection « Un certain Regard ».

the silent army children

Une série parmi les dernières photos que j’ai prises, sur l’insupportable plage du Majestic… partie resto bondée, partie « lounge » au même tarif. Pas beaucoup de place pour se poser, une chaleur à crever… mais des acteurs très sympas, donc Marco Borsato, le Johnny Hallyday néherlandais, si j’ai bien compris.

Comme d’habitude, les photos sont visibles sur Photoshelter.